fbpx

Protégez vous du cancer du sein avec la Vitamine D3?

  •  
  •  
  •  
  •   

Vit D3

Protégez vous du cancer du sein avec la Vitamine D3?

#vitamineD3 #cancerdusein #cancerdelaprostate #cancerducolon #diabêtetype2

La VIT D3 et le système immunitaire :

Le système immunitaire est le mécanisme de défenses naturelles
de l’organisme contre l’infection et la maladie. 
Le corps humain
est protégé par 2 principaux types d’immunité. L’immunité innée
est le système de protection présent à la naissance et qui nous

défend contre la maladie. L’immunité acquise est le système de
protection que l’organisme acquiert lorsqu’il est exposé à certaines
maladies.

La vitamine D3 entretient une relation complexe et importante
avec le système immunitaire humain. Un taux suffisant de vitamine D
renforce ce système et s’assure que les cellules immunitaires
fonctionnent et communiquent bien entre elles.

«Les scientifiques
savent depuis longtemps que la vitamine D est importante pour
l’absorption du calcium et elle a aussi été impliquée dans des
maladies comme le cancer et la sclérose en plaques, mais ce que
nous n’avions pas réalisé, c’est combien cette vitamine a un
rôle crucial pour activer le système immunitaire
», ont

indiqué les chercheurs de l’Université de Copenhague.

 

La VIT D3, les muscles et les os :

L’un des effets bénéfiques de la vitamine D3 le mieux connu et établi
depuis longtemps est sa capacité à améliorer la santé du système des
muscles squelettiques et des os.
Un de ses principaux rôles biologiques

est de maintenir des niveaux sanguins normaux de calcium et de
phosphore. En favorisant l’absorption du calcium, la vitamine D aide à
former et entretenir des os solides
. Elle travaille également de concert

avec un certain nombre d’autres vitamines et minéraux ainsi qu’avec
des hormones

Une carence en vitamine D dès les premières années aura des conséquences
bien plus tard, selon le Pr Patrick Tounian, chef de service de gastroentérologie
et nutrition à l’hôpital Armand Trousseau : “la vitamine D sert à absorber
le calcium que l’on ingère. Si on n’a pas assez de vitamine D, on va mal
absorber le calcium.
La vitamine D sert aussi à fixer le calcium sur l’os.

Au total, on aura un os qui va se déminéraliser et qui va favoriser les
fractures ultérieures, notamment après la ménopause chez les femmes
car c’est chez les femmes que le risque est le plus grand. C’est la raison
pour laquelle les jeunes filles de 10 à 18 ans doivent 
 absolument se
supplémenter”.

 

La VIT D et SON influence sur la les maladies graves!

Des études épidémiologiques et d’essais cliniques suggèrent qu’une
augmentation de la consommation en vitamine D diminuerait le risque
de différents cancers. D’autres informations montrent qu’elle participe
au maintien de la force physique des personnes âgées et les protéger
contre les chutes.
 

 

La vitamine D3 et la prévention de certains cancers.

Des études ont notamment démontrées que des individus vivant sous
des latitudes ensoleillées avaient un taux plus faible de mort par cancer.

L’exposition au soleil pourrait fournir une relative immunité contre le cancer.
Bon nombre d’étude montre que le manque de Vitamine D est associée à
un risque  important de développer différents cancers, comme des cancers
du sein, des ovaires, de la prostate ou du côlon.

 

Cancer du sein et Colon :

La vitamine D semble aider à prévenir 50% des cas de cancer du sein et 66%
de ceux du côlon aux États-Unis.
Cedric Garland, un des auteurs de l’étude, a déclaré en résumé que les personnes
qui présentaient les plus faibles concentrations de Vit D3 présentent le plus
grand nombre de cancer du sein. De plus, ces taux baissent quand le taux de
Vit D3 dans le sang augmente. Il rajoute que la prise quotidienne de 2 000 UI
de vitamine D3 associée à 10 à 15 minutes d’exposition au soleil lorsque
c’est possible préviendrait le développement du cancer du sein ou du colon!

D’après Cedric F. Garland, spécialiste de la prévention du cancer, et ses collègues
du Moores Cancer Center de l’université de Californie à San Diego. Ils apprécient
que 250 000 cas de cancer du côlon et 350 000 cas de cancer du sein
pourraient être évités chaque année dans le monde par la prise de vitamine D3,

et plus particulièrement dans les pays du nord.

 

Cancer Prostate :

De même dans le cadre du cancer de la prostate, des études démontrent que la
vitamine D3 et ses analogues sont des traitements importants du cancer de la
prostate. Elles démontrent que la forme active de la vitamine D3 empêche la
prolifération, l’envahissement et les métastases des cellules de cancer de la
prostate.

En effet, les hommes qui “restent à l’ombre” ont 50% plus de chance que ceux
qui s’exposent au soleil de développer le cancer de la prostate. Ils en déduisent
que
 l’exposition au soleil protège les hommes du cancer de la prostate en
développant
 la synthèse de la vitamine D, mais que compte tenu des liens
existant entre
 l’exposition au soleil et certains cancers de la peau, il est
préférable d’augmenter
 l’apport en vitamine D par des suppléments nutritionnels
et l’alimentation.

Cette vitamine D3 présente aussi un rôle thérapeutique dans le cas d’un cancer
de la prostate. Elle aide également à prévenir ou à ralentir le retour ou la
progression de la maladie chez des patients ayant été traités pour un cancer
de la prostate.

 

Maladie auto-imunes :

Par ailleurs, un manque de vitamine D3 augmentent le développement et
la progression de différentes maladies auto-immunes.

Ainsi des infections saisonnières, comme la grippe, seraient en réalité le résultat
d’une diminution des concentrations en vitamine D pendant l’hiver et non d’une
augmentation des virus présent dans l’air comme on le pense  depuis fort
longtemps. Il a été découvert que des récepteurs de vitamine D3 sont présents
sur de nombreuses cellules du système immunitaire responsables de la destruction
des virus et des bactéries. La vitamine D3, moins présente en hiver dû au manque
de soleil et a une alimentation pauvre en fruits et légumes “aériens”, semble
indispensable à une activation correcte de ces cellules.

 

Déficience cardiaque :

L’insuffisance cardiaque, ou incapacité du cœur à pomper suffisamment du sang
pour répondre aux besoins de l’organisme, est une cause majeure de décès dans
les pays industrialisés. L’action de la Vitamine D3 apporte une protection bénéfique
en diminuant les médiateurs inflamatoires qui semblent être responsable de
l’insuffisance cardiaque .
Les patients suppléments en vitamine D3 ont vu augmenter de façon importante
leurs niveaux de médiateurs anti-inflammatoire augmenter et diminuer les médiateurs
pro-inflammatoires facteurs nécrosant des tumeurs. Ce qui fait de la vitamine D
un traitement qui a de l’avenir dans la lutte contre l’insuffisance cardiaque congestive.

 

VIT D3 ET DIABETE

D’autres études  montrent que la vitamine D3 diminuerait la prédisposition au
diabète de type II en ralentissant la perte de sensibilité à l’insuline chez les sujets
présentant des signes annonciateurs de cette maladie.

Donner de la vitamine D aux personnes âgées ayant des niveaux de glycémie
perturbés pourrait aider à éviter le syndrome métabolique et le diabète.

 

Eviter les chutes

Il a été constaté par des études que des personnes âgées qui ont des niveaux
de vitamine D3 plus important  tombaient moins souvent. Une méta-analyse
a observé qu’une supplémentation en vitamine D aidait à réduire le risque de
chutes de 22 %. Une étude a montré qu’une supplémentation quotidienne
avec 1 200 mg de calcium et 800 UI de vitamine D3 pendant trois mois
réduisait de 49 % le risque de chute de personnes âgées en établissement
de long séjour.

 

Acheter la vitamine D3 ici:

https://ma-boutique-au-naturel.fr/boutique/complements-alimentaires/

Références :

Pérez-Lopez F.R., Vitamin D and its implications for musculoskeletal
health in women: an update, Maturitas, 2007 June 28, e-pub ahead of print.

Le Boff M.S. et al., Occult vitamin D deficiency in postmenopausal US
women with acute hip fracture, J. Am. Med. Assoc., 1999, 251: 1505-11.

Grant W.B., An estimate of premature cancer mortality in the US due
to inadequate dose of solar ultraviolet-B radiation, Cancer, 2002
Mar 15, 94(6):1867-75.

Lieberman D.A. et al., Risk factors for advanced colonic neoplasia and
hyperplastic polyps in asymptomatic individuals, J. Am. Med. Assoc.,
2003, 290: 2959-67.

Lappe J. et al., Vitamin D and calcium supplementation reduces cancer
risk: results of a randomized trial, Am. J. Clin. Nutr., 2007 June 8,
85(6): 1586-1591.

Cedric F. Garland et al., Vitamin D and prevention of breast cancer:
Pooled analysis, The Journal of Steroid Biochemistry and Molecular
Biology, March 2007, vol. 103, issues 3-5: 708-711.

Gorham E.D. et al., Optimal vitamin D status for colorectal cancer
prevention: a quantitative meta analysis, Am. J. Prev. Med., 2007 Mar,
32(3): 210-6.

Holt P.R. et al., Calcium plus vitamin D alters preneoplastic features
of colorectal adenomas and rectal mucosa, 2006 Jan 15, 106(2): 287-96.

Garland C.F. et al., Nutrition Reviews, August 2007.

John E.M. et al., Sun exposure, vitamin D receptor gene polymorphisms
and risk of advanced prostate cancer, Cancer Res., 2005 June 15,
65(12): 5470-9.

Woo T.C. et al., Pilot study: potential role of vitamin D (cholecalciferol)
in patients with PS relapse after definitive therapy, Nutr. Cancer.,
2005, 51(1):32-6.

Cannell J.J. et al., Epidemic influenza and vitamin D, Epidemiol. Infect.,
2006 Dec, 134(6): 1129-40.

Schleithoff S.S. et al., Vitamin D supplementation improves cytokine
profiles in patients with congestive heart failure : a double-blind,
randomized, placebo-controlled trial, Am. J. Clin. Nutr., 2006 April,
83(4): 754-9.

Pittas A.G. et al., The effect of calcium and vitamin D supplementation
on blood glucose and markers of inflammation in non-diabetic adults,
Diabetes Care, 2007 Feb 2.

Bischoff H.A. et al., Effects of vitamin D on falls: a meta-analysis,
JAMA, 2004 Apr 28, 291(16): 1999-2006.

Bischoff H.A. et al., Effects of vitamin D and calcium supplementation
on falls: a randomized controlled trial, J. Bone Min. Res., 2003 Feb,
18(2): 343-51.

Hathckock J.N. et al., Risk assessment for Vitamin D, Am. J. Clin. Nutr.,
2007 Jan, 85(1): 6-18.

 

Similar Posts:

  • 3
  •  
  •   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Protégez vous du cancer du sein avec la Vitamine D3?”